Terminé la working girl débordée

Le jour où tout a commencé !

En août 2010, j’ai poussé la porte d’un cabinet d’une psychologue.
Je n’imaginais pas ce que cet acte allait changer pour moi.

A l’époque, j’étais la working girls débordée, qui ne se trouvait pas grand chose de bien…
Sur le papier pourtant, j’avais tout, le job sympa en CDI, un homme dans ma vie, une vie sociale remplie…

Et pourtant ! A 26 ans, ma vie me semblait terme, j’avais le sentiment de ne pas avancer, de passer à côté de quelque chose. J’avais des envies, des rêves et je n’osais plus tenter de les réaliser. J’avais perdu quelque chose en moi.

Et puis, les choses se sont enchainées, les rencontres, les coachings, les tests, les livres, les exercices…

J’ai osé, osé décrocher un master 2 qui me faisait rêver, osé dire non à des relations naucives, osé partir en vacances seule, osé mettre fin à un CDI, osé devenir entrepreneure, osé tout quitter pour suivre l’homme que j’aime…

J’ai demandé à mes 2 meilleures amies, celles qui me supportent depuis 10 et 12 ans, leur avis.
Chapeau à elles car je ne suis pas tous les jours un cadeau, ahahah ! Et puis mon exigence avec moi-même me fait parfois manquer de lucidité sur mon parcours.

Et qu’est ce que je leur ai demandé me diras-tu ?
De décrire, celle que j’étais il y a 7 ans et celle que je suis aujourd’hui.

J’avoue que j’avais les larmes aux yeux en les lisant et  j’ai ressenti beaucoup de la fierté quand j’ai lu :

* Il y a 7 ans :
« Tu subissais. En fait ta personnalité d’aujourd’hui était en sous-marin, tu savais quand même être une meneuse pour nous. »
« tristounette, éteinte, joyeuse mais en surface, bloquée dans tes émotions, gros besoin d’être aimée et reconnue par les autres, un volcan éteint/endormi je dirai car on sentait tout le potentiel en toi mais qui n’émergeait pas, vite culpabilisée, dans la restriction, peur de décevoir et d’être jugée, peur du changement, enfermée dans un moule… »

*Maintenant :
« Déterminée, bien dans tes baskets, tu sais maintenant ce que tu es, tu sais écouter ton corps et ton instinct, prendre les choses en main quand ça ne va pas, c’est à dire trouver une solution pour régler ton problème. Bref tu as l’air d’être aux commandes. Quand tu doutes tu n’as pas peur de le dire, et même dire merde aux gens tu commences à assumer.  »
« pleine de vie, épanouie, bien dans sa tête et dans son corps, équilibrée, bcp moins dépendante du regard des autres, libérée, indépendante, forte, créative, sereine, légère, amoureuse, sincère, positive, combative, persévérante, confiance en soi et les autres, aime la vie ! »

C’est beau, hein ?

7 ans bientôt, de tests, de recherches pour Oser ma vie idéale et je sens que c’est loin d’être terminé !

Depuis février, je bosse à fond pour développer un programme : Oser sa vie idéale !

Alors de quoi s’agit-il ?

J’y reprends la crème de la crème des conseils, exercices et astuces que j’ai testés sur moi ou sur mes clients l’année dernière. Le cap est mis sur la joie et ce qui va dans la vie.

Depuis mars, je teste le programme au complet avec une cliente et c’est magique.
Je le propose sous 3 formats :
– un guide en format .pdf spécial petit budget et manque de temps
– un programme en groupe de 3 mois, parfait pour les personnes qui aiment la dynamique de groupe et qui ont du temps pour les exercices à la maison
– un programme en individuel sur 6 mois, j’avoue c’est mon chouchou, son avantage : personnalisé, permet d’avancer en douceur et demande moins d’implication à la maison

Je me sens prête et heureuse de le proposer, alors j’ouvre 10 RDV découvertes de 30 minutes pour le mois de mai.
Au programme :
* Clarifier de ce que tu veux
* Apprécier le chemin parcouru
* Définir ce dont tu as besoin

Les inscriptions c’est ici

 

 

La bise

 

Laurence

 

PS : pssss passe le message à tes copines 😉

2 réponses à “Terminé la working girl débordée”

  1. Karine dit :

    Un.joli parcour! De bonnes ides et a donne envie…
    ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonne-toi à la newsletter

Whoops, you're not connected to Mailchimp. You need to enter a valid Mailchimp API key.

Subscribe to the newsletter

Whoops, you're not connected to Mailchimp. You need to enter a valid Mailchimp API key.

Inscrivez-vous à notre newsletter en remplissant le formulaire ci-dessous